Charte Ethique

Charte éthique pour conduire un programme d'éducation thérapeutique du patient
La mise en œuvre de l'éducation thérapeutique du patient repose sur des principes éthiques. Outre des principes édictés dans la loi du 4 mars 2002, certains d'entre eux doivent être prioritairement mis en œuvre dans le cadre des programmes d'éducation thérapeutique du patient.

Notre programme d'éducation thérapeutique du patient répond aux principes suivants :
  1. Équité : l'ETP doit être proposée à tous les patients qui en ont besoin. Elle doit contribuer à réduire les inégalités sociales de santé.
  2. Liberté de choix : la personne malade peut librement choisir ou non d'entrer dans un programme d'éducation thérapeutique, elle peut le quitter quand elle le souhaite, sans que cela puisse constituer, de la part des assureurs publics, ou privés, un motif de non-remboursement de prestations liées aux soins ou, de la part de l'équipe soignante, un motif d'interruption du suivi médical ou de la thérapeutique. Cette liberté de choix suppose notamment que toute personne malade soit informée sur les programmes d'éducation thérapeutique pouvant la concerner, ainsi que sur des possibilités de recours en termes de soutien psychologique et social, sans que cette information ne soit limitée au programme proposé par la personne ou l'équipe qui la suit habituellement.
  3. Autonomie : l'intérêt des personnes atteintes de maladies chroniques, le cas échéant de leur entourage, est pris en compte en leur permettant d'être véritablement des acteurs et non seulement des bénéficiaires du programme. Ainsi, la démarche éducative est participative et centrée sur la personne et non sur la simple transmission de savoirs ou de compétences; elle se construit avec la personne.
  4. Prise en charge globale de la personne : la diversité des déterminants de la santé génétiques, psychologiques, sociaux, culturels, économiques, politiques, géographiques et environnementaux - est reconnue et doit être prise en compte dans les activités l'ETP selon l'OMS, la santé est considérée comme une "ressource pour agir" et non pas simplement comme l'absence de maladie.
  5. Impartialité : chaque bénéficiaire d'un programme doit être traité dans le strict respect du principe de non jugement, notamment quant à son identité culturelle, ses modes de vie, son appartenance idéologique, ses croyances spirituelles, ses pratiques en santé, ses prises de risque et son orientation sexuelle.
  6. Respect de la personne : ni la santé ni les comportements de santé ne relèvent uniquement de la responsabilité des individus.
  7. Confidentialité des informations concernant le patient : le programme d'ETP garantit à la personne vivant avec une maladie chronique que les informations qu'elle révèle à son ou à ses interlocuteurs ne seront pas partagées sans son accord avec d'autres interlocuteurs, y compris au sein du programme et/ou de l'équipe soignante.


 

Téléchargement(s)
Charte Ethique
25-charte-ethique-education-therapeutique.pdf - 98.85 ko

 

© CA3D 2019 - Crédits - Mentions Légales - Glossaire.